Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Sur le cumul des mandats

Partager cet article

 J’ai toujours défendu le principe du non cumul des mandats. Je démissionnerai de mon mandat à l’AFE si je suis élue. Je suis aussi pour le nombre limité de mandats. Se limiter à un mandat serait se priver de l’expérience acquise après la période « d’apprentissage » et aussi de  la possibilité de l’émergence de candidats prêts à prendre le relais.

Etre sénateur n’est pas une profession. Ce sont des fonctions que l’on assume.

Deux mandats successifs sont suffisants si l’on veut se donner à fond à son travail et conserver l’énergie nécessaire jusqu’au bout quand on est amené à faire le tour du monde au moins une fois par an. Le mandat d’un sénateur à l’étranger est particulier puisque sa circonscription est le monde entier. Sans négliger la circonscription d’où la/le nouvel(le) élu(e) émane et dont elle connait parfaitement la problématique j’imagine que celle/celui-ci concentrera d’abord ses efforts sur la communauté française qu’elle/il connait moins bien.

Cela permettrait également le renouvellement et peut-être ainsi à une présence féminine accrue. 

Image PIERRE VERDY AFP/ARCHIVES


Partager cet article