Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Rencontres avec les syndicats (25 février 2013)

Partager cet article

 


Alors que je lancerai très prochainement l’ouverture d’une phase de réflexion collective sur l’avenir de l’enseignement français à l’étranger, je reçois en ce moment les représentants d’organisations syndicales de notre réseau : représentants de l’Unsa Education, du Sgen-Cfdt, du Snalc et très prochainement du Snuipp-FSU.

 

Je rencontre les représentants des personnels à chaque déplacement dans des établissements scolaires : je constate sur le terrain leur attachement à leur métier, à leurs élèves. Ils sont le coeur de nos écoles qu’ils connaissent mieux que quiconque. C’est pourquoi ils auront toute leur place dans les groupes de travail qui se réuniront bientôt.

 

23 ans après la création de l’AEFE, un moment de réflexion s’impose en effet. Nous pouvons être fiers de nos 480 établissements dans le monde qui scolarisent plus de 300 000  enfants français et surtout d’autres nationalités. Ces écoles participent à la diffusion de nos valeurs, de notre langue et de notre culture dans le monde.

 

Mais notre réseau fait aujourd’hui face à la demande croissante de scolarisation, et donc à des enjeux de moyens et d’extension.

 

J’ai la conviction que le moment est venu de mettre autour d’une même table tous les partenaires et au delà toutes les bonnes volontés qui ont à cœur l’enseignement français hors de nos frontières. Ce moment de débat devra être l’occasion de reposer les questions fondamentales sur ce que nous voulons pour nos écoles et comment nous devons mettre en œuvre ces objectifs.

 


Partager cet article