Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Rome: échange de bonnes pratiques avec les chefs de la diplomatie italienne

Partager cet article

J’ai eu début octobre, à Rome, un échange de bonnes pratiques avec la ministre des Affaires étrangères Emma Bonino et mon homologue italien, le vice-ministre des affaires étrangères Bruno Archi.

Nous avons fait le constat d’une grande similitude de situations et de contraintes, nous avons convenu de travailler ensemble plus étroitement à l’avenir. Alors que l’Italie était endeuillée par le drame de Lampedusa, j ’ai pu également faire part à Mme Bonino de mes observations sur la question très sensible des réfugiés, après mon déplacement en Jordanie et au Liban, où des centaines de milliers de Syriens ont migré, fuyant la guerre.

J’ai présenté les orientations du gouvernement en matière de réseau diplomatique et consulaire (redéfinition du type de présence, renforcement des compétences des consuls honoraires). Et j’ai aussi expliqué notre réforme de la représentation des Français à l’étranger, en soulignant la nécessité de changer d’approche vis-à-vis de ceux qui ont décidé de s’installer à l’étranger et de valoriser expérience et acquis, au bénéfice du pays tout entier. Les Irlandais savent appuyer leur diplomatie économique sur une diaspora forte de 40 millions d’individus, j’en ai vu l’illustration quelques jours avant, à Dublin, en participant au Forum économique global irlandais. 

Lors d’un déjeuner, j’ai pu abordé avec des chefs d’entreprise français les problématiques de l’expatriation –notamment la question fondamentale de l’expatriation des conjoints — et ils m’ont confirmé la qualité du réseau d’enseignement français dont ils bénéficiaient à l’étranger.

Après un échange avec les correspondants de la presse française et italienne, j’ai pu dialoguer avec plusieurs membres de la communauté française à l’ambassade et avec les responsables des principales associations de Français très actives localement : les Dames de Saint-Louis, l’Union des Français du Monde et du Latium, Français de Rome-ADFE, les représentants des parents d’élèves du lycée Chateaubriand et de l’Institut Saint-Dominique.

Enfin, j’ai été très heureuse de remettre au vice-président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés Andrea Manciulli son décret d’acquisition de la nationalité française.

 

 


Partager cet article