Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Partager cet article

J’ai eu le plaisir de recevoir mardi Fray Tomas Gonzalez Castillo, prêtre franciscain mexicain. Fortement inspiré par le mouvement de la Théologie de la libération, il a œuvré toute sa vie en faveur des personnes en situation de détresse et de grande fragilité (malades du Sida, indigènes, femmes vulnérables, migrants) autour desquelles il a bâti des communautés solidaires.

Dans le cadre des célébrations marquant le 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée, le prix franco-allemand des droits de l’homme « Gilberto Bosques » a été créé à l’initiative des ambassadeurs de France et d’Allemagne à Mexico. Pour sa première édition, il a été remis à Fray Tomas Gonzalez Castillo le 25 septembre dernier, honorant l’action qu’il mène depuis 2010 en faveur des migrants d’Amérique centrale qui transitent de l’Etat de Tabasco à la frontière des Etats-Unis, en les hébergeant dans des « refuges » qu’il a fondés. Ces migrants, population vulnérable par excellence, sont la cible d’exactions de tous ordres (extorsion, traite des êtres humains, trafic de drogue, viols, meurtres…).

 

A l’invitation de la France et de l’Allemagne, Fray Tomas est en visite dans nos deux pays pour quelques jours, afin d’y rencontrer les acteurs et les organisations engagés dans son domaine de spécialité : le droit des migrants.

 

Nous avons évoqué ensemble la situation des droits de l’Homme dans la région et particulièrement celle, douloureuse, des migrants originaires d’Amérique Centrale qui transitent par le Mexique pour essayer de se rendre aux Etats-Unis. Les autorités mexicaines sont parfois dépassées par l’ampleur du phénomène et nombre de ces migrants sont victimes d’exactions, notamment de l’enrôlement dans des entreprises de travail forcé et d’exploitation sexuelle. Lorsque je m’étais rendue au Guatemala et au Salvador, au printemps dernier, la situation de ces hommes et de ces femmes, le rôle des « remesas » dans l’économie de leur pays d’origine, m’avaient été longuement expliquée par mes différents interlocuteurs.

 

Le prix décerné à Fray Thomas, son déplacement en Europe, contribueront à la visibilité de son action exemplaire.

 


Partager cet article