Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

2014: année de redressement et d’espoir

Partager cet article

En ce 24 décembre, mes premières pensées vont aux familles de Nicolas Vokaer et Antoine Le Quinio, les deux parachutistes du RPIMa de Castres, qui ont trouvé la mort en République centrafricaine. Je pense aussi aux familles des otages français retenus captifs en Syrie et en Afrique : Nicolas Hénin, Pierre Torrès, Didier François, Edouard Elias, Georges Vandenbeusch, Gilberto Rodriguez-Leal et Serge Lazarevic.

Enfin, j’adresse mes meilleurs vœux à nos représentants, à nos soldats dans les pays en conflit et aux Français de l’étranger, que j’ai l’honneur de représenter. Comme nombre d’entre vous, je vais profiter de ces quelques jours de répit pour passer du temps avec les miens. Dès la semaine prochaine, je serai à pied d’œuvre pour préparer la rentrée et relever les défis de l’année 2014. Je n’ignore pas les difficultés que nous traversons et les efforts que nous demandons à tous les Français. Les réformes que nous avons initiées commencent à porter leurs fruits. D’après les dernières prévisions de l’Insee, nous sommes sortis de la stagnation et avons renoué avec une croissance de 1 %. Sur le terrain de l’emploi, les signaux sont aussi positifs depuis deux trimestres. Ils résultent de la création des presque 100 000 emplois d’avenir, des 17 000 contrats de génération – l’équivalent de 34 000 emplois maintenus ou créés – et du financement de 38 000 nouvelles formations. Nous mettons tout en œuvre pour réussir le redressement du pays.

Depuis que je suis ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, j’ai lancé un plan d’action en cinq points : Plus de sécurité, c’est la priorité du ministère des Affaires étrangères.  Plus de démocratie, avec la réforme de la représentation politique des Français de l’étranger. Plus de justice sociale : J’ai mis en place une réforme de l’enseignement du français à l’étranger. Plus de proximité, en simplifiant la vie de nos compatriotes établis hors de France. Je veux aussi aider l’expatriation et le retour de nos compatriotes en France.

 


Partager cet article