Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Qatar: rétablir les faits et la vérité sur la convention signée au lycée Voltaire

Partager cet article

Contrairement à l’information qui a circulé, la convention signée au lycée Voltaire de Doha ne porte ni sur les cours de religion ni sur les questions de mixité.

Le partenariat entre le lycée et l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) porte exclusivement sur des questions touchant au financement de l’école et à la formation des enseignants, afin de rapprocher l’établissement des normes françaises. L’accord porte également sur le respect de la « charte de l’enseignement français à l’étranger », qui se réfère aux principes de laïcité et de neutralité de l’éducation. Le lycée, qui accueille des enfants de la maternelle à la sixième, est mixte. Toutes ses classes mêlent garçons et filles. Les cours de religion sont dispensés en dehors du programme scolaire français, dans le temps périscolaire, comme cela se fait dans de certains pays. Seuls les Qatariens suivent ces enseignements, conformément à la loi locale. L’obligation ne s’impose donc pas aux autres enfants, au premier rang desquels les jeunes Français.

Vous trouverez ici le texte de l’accord officiel de partenariat entre l’AEFE et le lycée Voltaire

 Vous pouvez lire ici mon discours lors de la signature de l’accord de partenariat au lycée Voltaire (Doha) le 29 janvier.


Partager cet article