Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Tunisie: nouveau départ

Partager cet article

La prochaine « loi fondamentale », en cours d’examen par l’Assemblée nationale constituante tunisienne, comporte des dispositions qui réjouissent  les esprits progressistes : le renoncement à la charia comme source d’inspiration constitutionnelle, la liberté de conscience, l’égalité entre les citoyens et les citoyennes, pour ne citer que quelques articles emblématiques. La Tunisie s’oriente clairement, comme le précise le préambule de la constitution, vers la construction d’un « Etat civil ». Je veux saluer les parlementaires et les forces politiques qui ont su pondérer les aspirations légitimes du peuple tunisien, trois ans après la chute du régime Ben Ali qui avait suscité tant d’espoir. Accompagnée de notre ambassadeur, François Gouyette, je m’étais rendue – seule ministre européenne – à Tunis à l’occasion du premier anniversaire de la « révolution du jasmin ». La Tunisie a connu depuis bien des soubresauts et des épisodes tragiques comme les assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. L’adoption prochaine de la constitution marquera, je l’espère, une étape essentielle de réconciliation et de paix civile. Elle est attendue de tous les Tunisiens mais aussi des Français qui ont fait le choix d’y vivre.

 


Partager cet article