Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

La gauche gagne des voix parmi les Français de l’étranger

Partager cet article

Après deux mauvaises élections pour le Parti socialiste — aux municipales et aux européennes — la gauche a su faire entendre sa voix en remportant près de 40% des sièges aux premières élections consulaires, enregistrant ainsi une nette progression au sein de l’électorat des Français de l’étranger.

Samedi 24 et dimanche 25 mai, nos compatriotes établis hors de France ont en effet désigné pour la première fois 442 conseillers lors d’élections consulaires organisées en même temps que les élections européennes. Le Parti Socialiste a su rassembler sur son nom 159 Conseillers consulaires contre 178 pour l’U.M.P. La gauche rassemblée (PS, EELV, PRG, Divers gauche, FDG) a remporté 170 sièges sur 442, soit 15% de plus que le résultat obtenu par les mêmes partis, lors des dernières élections à l’Assemblée des Français de l’étranger en 2009. Ces résultats montrent que l’électorat de gauche se renforce parmi les Français de l’étranger, corrélativement à l’augmentation du nombre de ceux qui s’expatrient. Je ne peux que me réjouir de cette progression, démonstration de la diversité socio-économique des expatriés. La feuille de route du président de la République est celle à laquelle les Français de l’étranger adhèrent quand ils sont hors de nos frontières et donc extérieurs aux débats passionnels de politique politicienne.

Par ailleurs, en contraste avec le scrutin européen, le Front National n’a obtenu que deux sièges, un en Espagne, l’autre en Thaïlande. Les Français de l’étranger sont par nature curieux et ouverts sur le monde. Ils ne pouvaient que se détourner d’un parti nationaliste et europhobe.

Les conseils consulaires ont été créés par la loi du 22 juillet 2013 que j’ai portée en tant que ministre déléguée chargée des Français de l’étranger. Cette représentation est basée sur les seuls critères démographiques de présence française, et un équilibre géographique qui avait besoin d’être actualisé car datant des années 80. Il était temps que la représentation des Français de l’étranger soit le reflet d’une mobilité accrue, notamment vers l’Est et vers les Amériques. Cette réforme a manifestement séduit les électeurs. Elle répond à une demande croissante des Français qui veulent des élus de proximité. Les 442 nouveaux Conseillers consulaires seront des élus proches de la communauté dont ils sont issus. Ils contribueront à l’amélioration du service public en apportant localement leur connaissance du terrain qui s’ajoutera à celle de l’Administration. Ils feront partie du collège électoral qui élira 6 des 12 Sénateurs des Français de l’étranger, le 28 septembre prochain.

Hélène Conway-Mouret – Sénatrice des Français de l’étranger


Partager cet article