Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Déplacement à Dublin avec le Premier ministre (23-24 avril 2015)

Partager cet article

Etrange sensation de se retrouver dans une ville que je connais dans tous ses recoins, ses visages côtoyés pendant longtemps et même ceux avec lesquels j’ai grandi. Un "déjà vu" à chaque instant, du familier rassurant dont je me suis éloignée il y a maintenant 4 ans et quelques détails qui montrent bien que le temps a passé.

La visite du Premier ministre m’a ramenée à Dublin en compagnie d’Harlem Désir, Axelle Lemaire, Françoise Laborde et Paul Molac. La dernière visite d’un Premier ministre français remonte à 2004. Et pourtant la France et l’Irlande partagent de nombreux intérêts. Manuel Valls a débuté sa visite par l’inauguration de la nouvelle Maison de France qui regroupe tous les services du poste : services consulaire, économique et culturel. Belle initiative qui reflète bien la volonté de créer l’équipe France et de voir chacun des acteurs travailler sur les objectifs fixés. Ces nouveaux locaux, au-delà de faciliter l’accès des usagers, donnent aussi plus de visibilité à la place que la France entend occuper en Irlande grâce à sa place au centre-ville.

Les échanges entre les deux pays sont nombreux. Le Premier ministre et sa délégation ont pu le constater pendant la visite à Trinity College Dublin, puis lors des rencontres politiques et enfin avec les investisseurs irlandais et personnes influentes de la société civile qui croient en la France. A chaque fois les échanges furent directs et sans langue de bois, entre amis qui se connaissent bien et peuvent tout se dire. La signature d’un protocole d’accord pour la mobilité étudiante en hôtellerie, restauration et tourisme en est un exemple concret.

Avant de rejoindre Axelle Lemaire pour une réunion publique sur l’attractivité de la France, je suis retournée sur le site de Grangegorman, le projet sur lequel j’ai travaillé avec mes collègues du Dublin Institute of Technology pour regrouper les étudiants sur un seul campus. Voir ce dont on a rêvé et imaginé soudain réalisé est émouvant. J’aime construire mais cela était plutôt difficile pour une linguiste. J’avais développé mon département des langues mais le projet de Grangegorman m’a apporté une expérience inestimable en matière de PPP et de planning. Ce fut une grande joie de visiter le campus en construction qui sait allier l’ancien et le moderne accompagné de Noel O’ Connor et Brian Norton.

La rencontre avec les Français d’Irlande est toujours aussi enrichissante et retrouver les amis de toujours juste un pur bonheur. A renouveler souvent !


Partager cet article