Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

La COP 21, une dimension d’égalité femmes-hommes à prendre en considération

Partager cet article

La délégation aux droits des Femmes a travaillé à l’établissement d’un rapport sur « l’égalité entre hommes et femmes pour la justice climatique » pendant l’année 2015 dont voici les principales recommandations :

 

          le renforcement de la présence des femmes dans les négociations climatiques internationales,

          la prise en compte systématique des besoins des femmes dans la définition des politiques et des programmes concernant la lutte contre les changements climatiques,

           dans les deux aspects de la lutte contre les changements climatiques (adaptation et atténuation),

          dans les mécanismes de financement,

          et dans les différents volets de l’accord de Paris à venir : « non seulement dans son préambule, mais aussi dans les chapitres opérationnels et dans l’agenda des solutions qui devait être défini au cours de la COP 21.

L’accord de Paris du 12 décembre dernier peut, dans une certaine mesure, être considéré comme un succès. Néanmoins certains points auraient mérité d’être approfondis, dont notamment :

          la mention de l’égalité ne figure pas dans l’article 2 qui fixait l’objectif de l’Accord, ce qui aurait revêtu une dimension plus opérationnelle et contraignante qu’une référence dans le préambule,

          au point 103 de la Décision, il est fait référence à l’objectif non pas de parité, mais d’« équilibre entre les sexes » (« gender balance ») pour la formation du comité qui sera chargé de superviser la mise en œuvre et l’observation des engagements de Paris,

          la notion d’égalité ne figure ni dans les clauses relatives au financement, ni dans les engagements concernant les transferts de technologies.

Ainsi, nous aurons un an, jusqu’à la COP 22 de Marrakech, en novembre 2016, pour avancer sur ces points en particulier et prendre plus largement en compte le potentiel féminin partout dans le monde.


Partager cet article