Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Mon déplacement à Genève

Partager cet article

Après Londres et Bruxelles, où les Conseillers Consulaires et les associations font un excellent travail auprès des importantes communautés françaises, je souhaitais faire le point avec les élus et le poste de la plus grande communauté à l’étranger. Près de 220 000 ressortissants français résident de façon permanente en Suisse, dont 108 000 doubles-nationaux auxquels s’ajoutent quelques 150 000 frontaliers qui viennent chaque jour travailler en Suisse. Près de 130 000 Suisses sont installés en France et 50 000 sont des travailleurs transfrontaliers. J’ai longuement échangé avec les Conseillers Jean Pierre Capelli, Isabelle Berling et

Nicolas de Ziegler ainsi que les Présidents d’association Marie Françoise de Tassigny, Yann Beaufils et Antoine Rosati sur les problématiques particulières à ce pays ouvert au monde (65% du PIB provient du commerce extérieur) et qui a fondé sa prospérité dans la mondialisation, mais qui montre en même temps des réflexes de repli. La votation du 9 février 2014 oblige les autorités fédérales à renégocier, avant février 2017, le cadre institutionnel qui lie l’UE à la Suisse. La victoire des populistes de droite (UDC) au Conseil national en octobre, si elle devait être confirmée dans la chambre haute en novembre, ne faciliterait pas les négociations. Alors que le pays a besoin de cette main d’oeuvre qualifiée, que ses finances publiques sont saines, le chômage faible, que sa balance commerciale montre en excédent record la Suisse ne semble pas épargnée par ce vent de xénophobie qui souffle sur le continent européen, porteur de la peur de l’Autre et de son exclusion. La visite à l’école française, homologuée et faisant partie de l’AEFE, m’a permis de découvrir un modèle original de partenariat entre l’Académie de Grenoble et l’association qui gère cette école primaire forte de 150 élèves.

 

La rencontre avec le Directeur, les représentants de l’Association des parents d’élèves et les enseignants m’a convaincue de la nécessité de continuer à démultiplier notre offre éducative.

Avant de rencontrer Pierre-Alain Bolomey, Co-Président de la section internationale du PSS pour parler des élections en cours et de la campagne des forces progressistes j’ai longuement échangé avec les chefs de service du poste sur les problématiques de chancellerie, les bénéfices et faiblesses des réformes que j’ai mises en place en 2013 et le besoin de continuer à changer les matériels et les méthodes de travail qui ne sont plus adaptés.

En tant que Vice-Présidente, je travaille au sein de la délégation aux droits des femmes au Sénat sur le dossier des traffics humains et notamment les victimes particulièrement vulnérables que sont les femmes et enfants réfugiés en Europe. La réunion avec Janice Lyn Marshall, (division internationale de la protection du HCR), Rebecca Eapen, (gender equality) et Margriet Veenma (sexual gender based violence) a été particulièrement intéressante pour avancer sur le travail de recherche que nous effectuons et présenterons en mars prochain à nos collègues de la délégation. J’ai conclu ce déplacement par une réunion publique sur le thème de mon rapport sur le retour et une longue discussion sur l’actualité politique avec Manuel Tornare (Conseiller National), Liliane Maury-Pasquier Conseillère aux Etats) et Sylvain Thevoz (Conseiller Communal de Genève) avant de retrouver les amis.



Partager cet article