Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Mon déplacement au Mexique

Partager cet article

Les relations entre la France et le Mexique sont complexes, liant faits de guerre et d’amitié. Dans l’histoire, tout a commencé par la bataille de Camerone qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines le 30 avril 1863 lors de l’expédition française au Mexique. La victoire de l’armée mexicaine est célébrée chaque année tout autant que le 5 mai qui commémore le jour d’une autre bataille gagnée par les Mexicains à Puebla. Les troupes du gouvernement libéral dirigées par Ignacio Zaragoza se sont opposées à l’armée française et celles des conservateurs mexicains. C’est d’ailleurs au cimetière de  Puebla que j’ai eu l’occasion de rencontrer des représentants de la communauté française qui y est établie depuis plusieurs générations pour la plupart d’entre eux. Cette histoire entre nos deux peuples y est si présente que les corps de 5 000 soldats français et mexicains sont enterrés dans un même caveau. Une chapelle leur est dédiée.

Le Mexique entretient des liens privilégiés avec la France. 5ème investisseur au Mexique, la France y a créé 120 000 emplois, notamment dans les domaines aéronautique, agro-alimentaire, et de l’énergie.Pour les 18 500 Français inscrits sur le registre, le Mexique est un pays riche de sa diversité, attachant par la gentillesse de ses habitants, fascinant par son patrimoine culturel et déroutant par la violence qui peut jaillir à tout moment.  On estime à près de cinq millions les Mexicains qui auraient une ascendance française.

Une histoire partagée, un courant d’échanges humains et matériels constant dans les deux sens ont conforté cette proximité. Les rapports de nos pays sont au beau fixe, après les visites en France, en octobre 2012 et juillet 2015, du Président Peña Nieto et celle de François Hollande au Mexique, en avril 2014. Le Mexique est le pays d’Amérique latine qui semble le moins affecté par la crise économique créée par la chute du prix du pétrole dans la mesure où il est au contact du premier marché du monde, les Etats Unis d’Amérique, où 36 millions de ses ressortissants résident.

Dans le cadre de cette mission j’ai fait de nombreuses rencontres. J’ai dans un premier temps rendu visite à l’école primaire française Alexandre Dumas, ouverte en 2014, qui accueille aujourd’hui 97 enfants, dont 60 % de francophones et déjà trop petite puisque 50 enfants sont sur la liste d’attente pour septembre prochain. La Directrice, Mme Ortega nous a reçus en compagnie des parents d’élèves et de l’équipe de direction pour nous faire visiter les locaux et rencontrer les enfants.

J’ai ensuite participé à une réunion avec l’équipe qui anime l’Alliance française. La coordination des 36 alliances françaises du Mexique est assurée par son Délégué général, Marc Cerdan. Les Alliances accueillent 27 000 élèves par an et prévoient de proposer une formation et une certification aux professeurs d’université mexicains.

J’ai retrouvé François Boucher et Michel Bichot (président de FdM/ ADFE) pour une réunion publique sur le thème du " Retour en France" après avoir rencontré tous les chefs de service du Consulat et ceux de l’Ambassade autour de notre Ambassadrice Maryse Bossière et notre Consul général, Gérard Maréchal, les Conseillers Consulaires François Boucher, Geneviève Suberville, Mylène Dosal et Gérard Signoret ainsi que les présidents d’associations FDM-ADFE et de l’UFE, Arnaud Lavasier Marchand. Nous avons abordé tous les sujets qui intéressent les Français dans le domaine de l’enseignement, du social et de la sécurité.

Enfin, j’ai eu le plaisir de visiter l’EAPDF (Escuela de Administración Pública del Distrito Federal) et de rencontrer son Directeur Léon Naceves. L’objectif de cette école (équivalente des Instituts Régionaux d’Administration) qui accueille 5 000 élèves-stagiaires par an est de proposer des formations aux 200 000 fonctionnaires de la Ville de Mexico, d’inscrire une fonction publique de carrière dans la durée et professionnaliser ainsi les cadres de la Fonction publique territoriale. Nous avons pris l’engagement de faciliter des échanges de savoirs entre cette école et les institutions françaises.

Lien vers le rapport sur le retour en France des Français de l’étranger :

https://www.helene-conway.com/2015/07/retour-en-france-des-francais-de-letranger-non-les-francais-ne-fuient-pas-la-france-la-preuve-ils-reviennent-2/

 


Partager cet article