Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Réponse à ma question écrite sur l’ Accueil des délégations lors de la conférence Paris climat 2015

Partager cet article

Question n° 13323 adressée à M. le secrétaire d’État, auprès de la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche transmis à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international
Publiée le : 16/10/2014
Texte de la question : Mme Hélène Conway-Mouret attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche quant à l’accueil des délégations officielles et des touristes dans le cadre de la conférence Paris climat 2015 (COP 21). La COP 21 se tiendra dans la capitale française, au parc des expositions du Bourget, à l’hiver 2015 et aura pour thème les enjeux climatiques des futures décennies. Cette conférence mondiale devra marquer une étape décisive dans la négociation du futur accord international qui entrera en vigueur en 2020. Pour soutenir cet objectif, la France souhaite mettre en place un agenda des solutions, ou « agenda positif », qui puisse catalyser les initiatives cherchant à développer des solutions concrètes au dérèglement climatique. C’est pourquoi il importera que, au premier chef, l’organisation de la conférence soit elle-même exemplaire sur le plan du développement durable. Par ailleurs, le ministre des affaires étrangères et du développement international a déclaré que les délégations officielles représenteraient un nombre de 25 000 participants. Par son ampleur, cette affluence attendue constitue une chance pour notre pays pour valoriser ses capacités d’accueil aux différents points d’entrée du territoire, tant pour les délégations officielles que pour les touristes. Dans le prolongement des assises du tourisme organisées en juin 2014, et en prenant en compte cette exigence absolue d’exemplarité environnementale, elle lui demande quels sont les dispositifs envisagés par le Gouvernement pour faciliter l’accueil et le transport des délégations des gares et aéroports jusqu’au site même du Bourget.

Réponse de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international
À publier le : 29/09/2016, page 4162
Texte de la réponse : La prise en compte des exigences de développement durable dans l’organisation de la conférence a été pleinement intégrée par les autorités françaises, qui entendaient que la forme reflète le fond. C’est dans cet esprit d’exemplarité qu’a été conçu le dispositif retenu en matière de transport des délégations. Afin de réduire l’empreinte carbone, le schéma mis en œuvre s’appuyait sur les réseaux de transports en commun existants (ligne 7 du métro et ligne B du RER) qui ont été renforcés (cadence des trains) et aménagés : – deux services de navettes de bus à haute fréquence ont été mis en place pour desservir le centre de conférence du Bourget à partir des stations Fort d’Aubervilliers (métro ligne 7) et Le Bourget (RER B), avec une large amplitude horaire ; – près de 200 lycéens en bac professionnel de Seine-Saint-Denis ont été formés et mobilisés afin d’accueillir, orienter et informer les voyageurs et les participants à la conférence dans les gares, les aéroports et le métro ; – comme il est de tradition dans les conférences des parties, les délégués accrédités se sont vus remettre un pass Navigo, financé sur le programme dédié 341, leur permettant de voyager gratuitement pendant la durée de l’évènement ; – ce dispositif a été complété par une offre de transport par autocars, réservée aux accrédités, reliant jour et nuit le bassin hôtelier de Roissy et le site de la conférence ; – enfin, dans le cadre d’un mécénat d’entreprise avec le groupe Renault-Nissan, une flotte de véhicules électriques avec chauffeurs permettait d’assurer les liaisons entre les hôtels et le centre de conférence, tandis que la mobilité sur le site lui-même, très vaste, était facilité par un service de minibus électriques mis en place par le groupe Bolloré.


Partager cet article