Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Cérémonie de remise d’insignes d’Alain Pastor à Monaco

Partager cet article

Après avoir effectué la première visite ministérielle en Principauté et accompagné le Président, j’ai eu le plaisir de retrouver une nouvelle fois le conseiller consulaire Jean-Luc Delcroix et Alain Pastor pour une occasion heureuse. La France a honoré Alain Pastor pour son engagement pour la langue française en présence du Souverain, de sa famille et de nombreux amis. Les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres – Ordre créé par André Malraux, grand ministre de la Culture s’il en fut  – récompensent à la fois sa présidence de l’Alliance française de Monaco depuis 2002 et sa riche contribution à la littérature. Par son rappel à Paul Valéry – " Ne rien faire? Je ne sais rien de plus difficile" – Alain Pastor nous parle en fait de lui.

On comprend alors mieux tout ce qui a été réalisé ces dernières années. Il a su enrichir les cours de langue de l’AF pour répondre aux besoins d’un public divers et maintenir ce faisant l’influence de notre langue disputée par l’anglais et l’italien, développer un volet culturel en multipliant les pièces de théâtre et les conférences. Le théâtre, il le connait bien pour avoir signé plusieurs pièces. Sa production littéraire est constante, influencée par Pierre Magnan et Pierre Moinot qu’il a eu la chance de rencontrer et qui lui ont appris que "la lecture et l’écriture sont indissociables". Une remise de décoration, c’est avant tout l’opportunité de regarder en arrière et réaliser tout ce qui a été accompli. Les souvenirs reviennent également en mémoire. Intimes, familiaux. C’est aussi avoir ainsi envie de continuer quand on ressent la fierté de sa famille et des amis réunis, émus de partager ce moment de bonheur, fort en émotions diverses. Et puis, comme pour mieux expliquer son amour de la littérature, Alain Pastor cite Saint-John Perse " J’écris pour mieux vivre".


Partager cet article