Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Vœux du président de la République aux Armées : des engagements ambitieux pour la Défense

Partager cet article

Le président de la République et la Ministre des Armées ont présenté leurs vœux aux Armées sur la base navale de Toulon et au Cercle des Armées. Ils ont l’un et l’autre rappelé le sacrifice de sept militaires au cours de l’année 2017, auxquels ils ont rendu un hommage appuyé. Ces vœux ont été l’occasion de réitérer l’engagement des militaires français dans un nombre croissant d’opérations extérieures, notamment au Sahel et au Mali contre la menace terroriste avec les opérations Barkhane et Chammal, dans le Golfe de Guinée contre la piraterie, ou sur le territoire français avec l’opération Sentinelle, ainsi que l’engagement continu de la France dans les opérations de l’ONU, comme au sein de la FINUL au Liban.

Ce niveau d’engagement très élevé des armées françaises, la recrudescence de la menace terroriste, la fragilisation des grands équilibres géopolitiques imposent que la France joue un rôle de leadership au sein de l’Union européenne et retrouve sa place parmi les grandes puissances. L’engagement du Président de la République d’augmenter la trajectoire budgétaire du ministère des Armées pour atteindre les 2% du PIB à l’horizon 2025, comme le recommande l’OTAN, est un élément important, de même que la proposition qui a été faite à nos partenaires européens de prendre part aux opérations extérieures en Afrique à nos côtés. 

 

D’autre part, ces vœux ont permis de rappeler les priorités exposées dans la Revue stratégique : le maintien et le renouvellement des deux composantes de la dissuasion, la modernisation et l’extension des missions de coordination nationale du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, les interventions et opérations extérieures, la prévention qui contribue par la coopération à la stabilisation des zones qui représentent un enjeu direct pour notre sécurité et notre défense, la mobilisation accrue de nos partenaires. L’effort budgétaire annoncé est à la mesure de ces enjeux, avec un budget 2018 porté à 34.2 milliards d’euros, soit une augmentation de 1.8 milliard d’euros par rapport à 2017.

 

Le principe de l’autonomie stratégique a été réitéré, et représente une nécessité géopolitique autant que la pierre angulaire de l’organisation de nos armées. A cet égard, l’accélération de la modernisation de nos armées est un impératif, d’ores et déjà inscrit dans la préparation de la Loi de Programmation Militaire (LPM). La France a également réitéré sa volonté de conforter l’indépendance technologique de l’Europe en lançant avec d’autres Etats membres une coopération structurée permanente le 11 décembre dernier. Je salue ces engagements qui permettront de consolider les missions de nos armées à court terme comme à moyen terme et ainsi d’assurer la sécurité de nos concitoyens.

 

Je serai particulièrement vigilante lorsque le débat budgétaire débutera à l’automne prochain que toutes ces annonces soient bien mises en œuvre pour que le budget voté soit sincère.

 

http://www.elysee.fr/declarations/article/discours-du-president-de-la-republique-emmanuel-macron-v-ux-aux-armees/


Partager cet article