Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Ma présence en Ecosse lors du Brexit

Partager cet article

 « Sad Day »

Il était important pour moi d’être en Ecosse en ce 31 janvier 2020, jour où cette partie du Royaume-Uni est forcée de quitter l’Union européenne contre son gré. Ce fut un débat aux échanges très riches. J’ai pu mieux faire connaître le Sénat et son fonctionnement, organiser un débat entre lycéens et étudiants et le partager avec le plus grand nombre par sa diffusion sous forme de Master class. Ce fut les motivations principales pour l’organisation de ce nouvel événement. Une “Première” réussie dont je félicite tous les acteurs.

La Secrétaire de Cabinet chargée de la Culture, du Tourisme et des Affaires extérieures, Fiona Hyslop et les membres de son cabinet, Frank Strang et Victor Hernadez Nacimiento, m’ont exposé leur stratégie européenne. La défense des valeurs démocratiques, l’environnement, la lutte contre le changement climatique et la jeunessesont leurs priorités. 

Des représentants de plusieurs pays européens, employés par les différents ministères, ont également participé à cette rencontre. Leur volonté politique reste toujours d’attirer de jeunes européens en Ecosse, en facilitant leur insertion. Ce départ forcé de l’Union européenne leur fait peut-être prendre encore plus conscience de ce qu’elle représente pour eux. 

Avec Catherine Smadja, présidente de FdM qui m’accompagnait nous avons fait une rapide visite de l’Institut français avec notre consule, Laurence Pais, et échangé avec les personnels. Enfin, notre réunion publique a rassemblé plus d’une vingtaine de nos compatriotes afin de parler des sujets qui les préoccupent. Un excellent débat sur les conséquences pratiques du Brexit nous a permis d’échanger librement. 

J’ai eu grand plaisir à retrouver Brigitte Guénier-Kruse et Christian Albuisson, nos conseillers consulaires avec lesquels j’avais été amenée à travailler pour les personnels licenciés lors de la fermeture de l’ancien Institut français en 2015. Nos élus sont des relais indispensables à mon travail parlementaire et pour nos concitoyens qui doivent parfois faire face à l’absence de services consulaire de proximité. En effet, les Français résidant en Ecosse sont maintenant forcés de se rendre à Londres pour le renouvellement de leurs papiers d’identité. Des tournées consulaires, permettent, sur rendez-vous, de faciliter ces démarches administratives. La prochaine aura lieu mi-février.  


Partager cet article