Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Mon courriel au ministre de l’Intérieur sur l’accompagnement des bacheliers mineurs poursuivant leurs études en France

Partager cet article

L’accès à notre territoire étant difficile pour les bacheliers étrangers des lycées français souhaitant poursuivre leurs études en France, et plus encore pour leurs familles, j’ai envoyé un courriel au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, afin de savoir s’il serait possible de prévoir un motif impérieux pour que les parents des bacheliers mineurs puissent les accompagner lors de leur installation en France. 

Retrouvez ci-dessous l’intégralité du courrier électronique : 

 

Monsieur le ministre,

J’ai récemment été alertée par des élus, et notamment par notre conseiller des Français de l’étranger M. Abdelghani Youmni, sur le sort des bacheliers étrangers des lycées français à l’étranger qui comptent poursuivre leurs études supérieures en France. Beaucoup de familles consentent à de gros sacrifices financiers pour que leurs enfants suivent toutes leurs études à partir du primaire dans nos établissements scolaires avec la perspective de les compléter en France. Rien pour l’instant n’est prévu pour leur faciliter l’accès à notre territoire en termes de visa ni non plus pour leurs parents, qui ne peuvent donc pas les accompagner et les aider dans leur installation. Ils ne rentrent pas dans la catégorie des motifs impérieux. Or, certains de ces bacheliers sont mineurs.

J’aimerais savoir s’il serait possible de prévoir un motif impérieux pour les parents de ces bacheliers mineurs afin qu’ils puissent accompagner leurs enfants lors de leur installation en France. Ils sont très peu nombreux.

Par ailleurs, afin d’accélérer la procédure, il serait souhaitable, d’une part, que l’un des parents de l’enfant mineur puisse déposer sa demande de visa en même temps que l’enfant et, d’autre part, que les consulats soient informés à ce sujet afin qu’ils facilitent la prise de rendez-vous et le dépôt des pièces justificatives pour le parent
concerné.

Je vous remercie pour l’attention que vous porterez à ma demande et vous prie de croire, Monsieur le ministre, en l’expression de ma haute considération.

Hélène Conway-Mouret
Ancienne ministre
Ancienne Vice-présidente du Sénat
Sénatrice des Français de l’étranger


Partager cet article