Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Le Qatar, une chance pour les Français

Partager cet article

Article publié le 23 novembre 2021 par : https://www.francaisaletranger.fr/2021/11/23/le-qatar-une-chance-pour-les-francais/

Le Qatar, une chance pour les Français

Cap sur le Moyen-Orient. Hélène Conway-Mouret rentre d’un déplacement de plusieurs jours au Qatar, à la rencontre des élus locaux et de nos compatriotes. Sa mission est double : écouter et identifier les problématiques qui ont besoin d’une intervention au retour à Paris et apporter conseils et soutien, basés sur son expérience ministérielle et parlementaire. « Je plante la graine et c’est à eux de la faire pousser ensuite » résume l’élue.

Le Qatar une chance pour les Francais

La sénatrice représentant les Français de l’étranger a ainsi pu constater que la France jouissait d’une excellente image dans le petit émirat pétrolier et gazier qui s’apprête à accueillir dans un an le Mondial-2022 de football. La parlementaire a d’abord rencontré les acteurs et représentants français, témoignant de la présence à la fois culturelle, éducative, économique, sécuritaire et administrative de la France avec le poste consulaire. L’autre aspect de sa visite, c’est le volet bilatéral : « Je suis une fervente défenseure de la diplomatie parlementaire, témoigne Hélène Conway-Mouret, je pense qu’elle joue un rôle très important. J’ai eu des entretiens au ministère qatari des Affaires étrangères avant de me rendre à l’Assemblée nationale nouvellement élue, où j’ai rencontré trois parlementaires dont la vice-présidente puisqu’il y a pour la première fois deux femmes dans cette assemblée. »

Pour la première fois deux femmes dans cette assemblée. “

Pour l’anecdote, l’élue raconte qu’elle a réussi pendant une petite heure à s’échapper du programme taillé au cordeau pour la délégation tricolore : « Je suis allée dans un souk où  j’ai trouvé une photo de l’Assemblée qatarie en 1971 sur laquelle ne figurent que des hommes. Et puis, en 2021, nous avons deux taches noires au centre des deux femmes qui siègent maintenant. J’ai eu des échanges particulièrement intéressants avec elles. »Hélène Conway-Mouret n’était pas revenue au Qatar depuis sept ans : « J’avais eu à l’époque l’impression d’un chantier à ciel ouvert. il y avait des grues partout avec beaucoup de constructions. La ville s’est incroyablement développée mais il y a toujours des grues partout et des chantiers dans tous les coins pour la préparation de la Coupe du monde l’année prochaine que les Qataris veulent réussir et y mettent les moyens. »L’élue estime que pour cet événement, la représentation française à Doha a un rôle important à jouer : « J’ai fait le point avec nos équipes, l’attaché de sécurité intérieure et l’attaché de défense, qui apportent toute leur expertise avec d’autres nationalités, sur le contrôle des foules, la prévention d’actes malveillants venant de l’extérieur. Il y a vraiment beaucoup de choses à mettre en place afin d’assurer la sécurité des près de trois millions de visiteurs que la coupe du monde attirera en 2022. »

” Il y a une vraie demande pour l’enseignement français “

Côté enseignement, la France est aussi très présente au Qatar avec les lycées français Bonaparte et Voltaire à Doha. « Il y a une vraie demande pour l’enseignement français, assure Hélène Conway-Mouret. Je leur ai parlé du programme Flam (français langue maternelle), un dispositif qui bénéficie d’un appui financier destiné aux organismes qui proposent des activités linguistiques et culturelles en français dans un cadre extrascolaire à des enfants scolarisés ou avant la maternelle qui bénéficient ainsi d’un complément linguistique. J’ai enfin rencontré les trois élus locaux, les conseillers des Français de l’étranger ainsi que les présidents de trois associations qui regroupent une grande partie de la communauté française. » Ensemble il facilitent l’installation des nouveaux arrivants et l’information de cette communauté jeune, dynamique qui participe activement au développement rapide de ce pays.


Partager cet article