Recevez ma newsletter

Hélène Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret

Sénatrice des Français de l’étranger

Mon déplacement à Toronto et à Halifax

Partager cet article

Je reviens avec plaisir au Canada afin de rencontrer les représentants de nos réseaux diplomatique, éducatif, culturel et économique ainsi que nos compatriotes établis à Toronto et à Halifax. 

Lors de ma journée à Toronto, j’ai échangé avec notre Consul général, Monsieur Alexis Tudor, et notre consul adjoint, Monsieur Yves Chauchat sur le dynamisme de notre communauté d’affaires, confirmé par le directeur adjoint de Business France Amérique et son équipe ainsi que par la directrice générale de la Chambre de commerce, Madame Riva Walia et monsieur Sanjay Tugnait. Les 500 VIE au Canada – sur 2 200 sur le continent Amérique du Nord – et le taux d’employabilité à la sortie du programme à 92% participent à la forte croissance de la présence de nos compatriotes dans tous les secteurs d’activités. Plus de 400 entreprises sont accompagnées chaque année, présence dans les salons et rencontres avec entreprises françaises. Les coupes successives dans les personnels du consulat l’ont réduite à une petite équipe qui répond au mieux aux demandes d’une communauté française grandissante et sont à l’inverse des besoins. Leur engagement notamment pendant le confinement a été exemplaire. 

J’ai ensuite échangé avec nos conseillères des Français de l’étranger, Delphine Adenot-Owusu et Francine Watkins, qui m’a accompagnée tout au long de mes rendez-vous sur l’exercice de leur mandat, les problématiques qu’elles rencontrent en tant qu’élus, leur formation et d’autres sujets plus globaux comme le développement du FLS (français langue seconde) en Amérique du Nord ou l’ouverture des bureaux de vote pour les scrutins de 2022.

Lors de ma visite au Lycée Français de Toronto, la proviseure Madame Barbara Martin est revenue sur les inquiétudes des élèves concernant un possible report du baccalauréat cet été s’il devait y avoir un regain épidémique. Le report du baccalauréat de juin à septembre avait été annoncé trop tardivement, engendrant un fort sentiment d’injustice. Il est important de tirer toutes les leçons de la gestion de ce report et de nous assurer de sortir les décrets en avance pour donner de la visibilité aux parents et aux élèves. J’ai noté un nouveau dynamisme avec une proviseure à la recherche d’idées nouvelles qui fait de belles choses dans son établissement scolaire. 

Le nouveau directeur général de l’Alliance française, Pierre-Emmanuel Jacob m’a expliqué les actions de ce centre culturel de premier plan, lieu d’échange, centre de langue et espace ouvert au dialogue interculturel, notamment grâce à un nouvel espace d’expositions. L’adaptation rapide à l’enseignement en ligne a permis de traverser la crise en conservant les personnels et un retour progressif à la normale est mis en place. Une présence sur plusieurs sites permet d’être au plus proche des apprenants et fidèles de la programmation culturelle. 

Enfin, cette journée s’est terminée par la remise de la médaille de chevalier de l’Ordre du mérite à Gérard Poupée, cérémonie chaleureuse, en présence de la famille et de quelques amis. A l’annonce de sa nomination, j’avais fait la promesse de remettre cette distinction à Gérard que j’ai été heureuse de tenir et partager ce moment à la fois émouvant et fraternel. (Lien du discours) 

 

Le lendemain, départ 4h30 du matin pour Halifax pour intervenir sur le Forum international de sécurité en présence de responsable politiques et experts du monde entier. 

 

 

J’ai profité de ma présence à Halifax pour rencontrer notre conseillère consulaire, Fanny Ratisseau, ainsi que la directrice de la très dynamique Alliance française, Isabelle Pedot, qui met en œuvre de riches projets culturels. Nous avons parlé de l’éloignement de cette petite communauté française, heureuse que le consulat de Moncton n’ait pas fermé, heureuse aussi de voir ouvrir un établissement français avec internat et qui aimerait également pouvoir voter si un bureau de vote ouvre plutôt que par procuration. La visite rapide du chocolatier Français Rousseau régale les habitants d’Halifax.

 


Partager cet article